Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Chroniques de Mame Fatou

Les Chroniques de Mame Fatou

Dans ce blog, je partage mes réflexions. Entre délire, sensibilité et humour, j'aborde différents thèmes - Santé, Littérature, Civisme, Faits de société, - à travers ma passion qu'est l'écriture...

ACTE D’ADORATION OU ACTE DE NUISANCE ?

Manifestations "ramadanesques"

Ce soir, j’ai regardé Ahmad Bachir Kounta sur la @RTS.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu ce grand homme qui est devenu un modèle pour moi et que j’appelle tendrement « Papa ».

Un hommage, en passant :

Plus jeune, je croyais qu’il était un ‘communicateur traditionnel’, un sage qui prodigue des conseils utiles et attendus aux plus jeunes que nous sommes.

Puis, j’ai appris qu’il était journaliste : là j’ai compris pourquoi cette diction, une aussi fine analyse des faits et cette sorte d’autorité qui captiverait n’importe qui à l’antenne. Et le plus important pour moi, c’est sa maitrise de la langue française. J’ai l’habitude de dire : que ceux qui savent parler wolof le fassent, ceux qui savent parler français ou d’autres langues le fassent ; mais que personne ne vienne massacrer une quelconque langue. Quand on choisit de faire une chose, on le fait dans les règles de l’art…

Lui, est loin de ces journalistes qui donnent envie de pleurer quand ils s’expriment en français. Des fautes élémentaires et très graves qu’ils servent aux pauvres téléspectateurs/auditeurs que nous sommes. Ahmad Bachir Kounta s’exprime super bien !

Et enfin j’ai appris que c’est un homme religieux, une autre casquette qu’il porte avec clairvoyance. Je ne l’ai jamais entendu prôner une idéologie allant à l’encontre de l’Islam (comme certains le font). Les textes sacrés lui servent souvent de référence.

Voilà un homme qui mérite tous les hommages de son pays !

Je ne savais pas encore de quoi il allait parler, mais j’étais tout ouïe !

Et comme s’il connaissait mes plaintes quotidiennes, il a abordé le thème des tapages nocturnes/diurnes. Sans langue de bois, avec cette sincérité que nous lui connaissons. Il n’est pas passé par mille chemins non plus, il y est allé direct :

« Vous appelez cela l’Islam ? Eh bien non ! Ce n’est pas cela l’Islam ! L’Islam nous apprend de nous respecter, de respecter toute créature divine, même celles qui ne partagent pas nos croyances. Il nous interdit de nuire à l’autre. Même en récitant Le Livre Saint, nous devons le faire à basse voix pour ne pas gêner notre voisin. Imaginez maintenant que vous accrochiez vos haut-parleurs aux quatre coins du quartier, barrant la route et contraignant tout le voisinage ? Ce n’est pas juste ! Ressaisissons-nous, la religion ça s’apprend et le bon voisinage y occupe une place privilégiée. Adorons Allah et arrêtons nos futilités !... »

Un discours vrai, sincère et interpellatif.

Il a dit tout haut ce que beaucoup n’osent crier sur les toits. Simplement, parce que nous sommes dans une société hypocrite où la vérité est mise en dernier rang, les mensonges et aberrations au premier.

Merci pour ce cri de cœur, Papa,

Sa dundu gi am na njariñ,

Dieu vous garde !

Mame Fatou Sy

Mr Ahmad Bachir Kounta

Mr Ahmad Bachir Kounta

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article