Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Chroniques de Mame Fatou

Les Chroniques de Mame Fatou

Dans ce blog, je partage mes réflexions. Entre délire, sensibilité et humour, j'aborde différents thèmes - Santé, Littérature, Civisme, Faits de société, - à travers ma passion qu'est l'écriture...

#RufisqueParleAMacky

Ce "hashtag" aura mérité tous les honneurs.

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les réseaux sociaux ont de plus en plus un impact réel positif. Si l'internet a longtemps été vu/jugé comme un outil de dépravation des mœurs, un outil de déperdition surtout chez les jeunes, ceci n'est plus le cas. Aujourd'hui, cet outil magique sert à partager, pas seulement sa joie, mais ses cris de cœur, ses coups de gueule etc.

Dans ma ville, Rufisque, il y a plein de maux. Je ne veux exagérer et dire que rien ne va, mais c'est la triste réalité. Ceci, le Président devait le savoir. Mais en bon politicien, il n'a reçu - dans ses audiences sélectives - que des politiciens, des groupes de personnes de qui il espère collaboration et voix électorales. Nous autres, nous la jeunesse, qui vivons principalement cette "stérilité" citadine, ne sommes pas reçus/entendus.

Heureusement que l'internet existe. Heureusement qu'il y a cet outil de dernière génération, très rapide et très limpide, accessible à cent francs (100FCFA). Grâce à ce #hashtag, nous avons énumérés tous les mots, tous. Aucun détail n'a été laissé en rade. Chacun, dans son domaine, a soulevé les problématiques et proposé des solutions. Chacun, à sa manière, a crié son ras-le-bol et dénoncé cette hypocrisie et ce manque de sérieux de nos "autorités" locales qui ne se mettent au travail que pour recevoir un invité ou "collecter" des voix. Chacun a porté la voix de son quartier, de son corps de métier, de sa tranche d'age. Tout a été dit. Sans besoin d'audience physique, ni de sélectivité, ni de limites dans ses interrogations. Les gars sont allés sans gants, sans langue de bois.

Car, quand-même, Rufisque en avait besoin, pour espérer "Renaitre" !!!

Le Président et sa cellule de com étant présents sur les réseaux sociaux et sur Facebook essentiellement, j'ose croire que les messages sont passés, que nos doléances ont été bien reçues. Reste juste à espérer un changement positif, très bientôt.

Vive le travail !

Vive le changement dans ma ville !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article